• Remotorisation de mon pont transbordeur

    Amélioration mécanique de mon pont transbordeur Märklin 72941


    J’ai décidé de remotoriser mon pont transbordeur Märklin 72941, qui était pourtant acheté neuf. Principalement à cause du bruit et de la vitesse de translation. Je me suis inspiré de ce qu’a fait Nicolas sur le forum 3 rails.

     J'ai réalisé un tutoriel au format PDF, que j’espère complet, qui est à votre disposition. Il suffit de me contacter.

     Voici une image de la motorisation ancienne,

    Remotorisation de mon pont transbordeur


     Et maintenant la nouvelle motorisation avec une lumière dans la cabine de commande.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Dans la rubrique « Arduino » vous avez un article qui expliquera la nouvelle commande par l’intermédiaire d’une télécommande infra rouge.

     Remarque : faire attention à certaines parties du pont qui sont assez fragiles.

     Démonter le toit délicatement. 4 tétons en plastique s’appuient sur le « vitrage » de la cabine. Ces vitrages qui s'enlèvent assez facilement ont été collés avec de la "colle MICRO KRISTAL KLEAR"

    Remotorisation de mon pont transbordeur

     Dévisser les deux vis qui maintiennent la cabine sur le « bloc motorisation »

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Voici l’objet à remplacer par une autre motorisation.

    Mais cela va nécessiter de l’usinage …

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Mais avant il faut pouvoir travailler sur la partir mobile sans avoir le support avec.

    Pour cela il faut rendre libre le partie mobile.

    Donc retirer le premier train d’engrenage bien visible sur la photo précédente (voir flèche).

    Puis retirer le deuxième train d’engrenage.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    La partie mobile est alors libre et vous pouvez déplacer délicatement cette partie vers la gauche comme indiqué par la flèche.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Vers la fin vous allez remarquer des encoches qui vont permettre de libérer le pont.

    Il y en a des deux cotés.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Voici le pont, vue de l’autre coté, dont les patins de frottement se trouvent totalement libérés

    Prendre TRES DELICATEMENT le pont par cette extrémité.

    Soulever en biais (comme sur la photo) et tirer tout aussi délicatement pour libérer les deux autres patins de frottement de l’autre extrémité.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Les lamelles de contacts qui assurent les différentes liaisons électriques du fond ont un peu de mal à se libérer. C’est pour cela qu’il faut y aller délicatement.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Vous pouvez maintenant vous installer tranquillement à votre atelier pour continuer le démontage.

    Retirer le moteur. Attention les fils sont assez courts et pour dessouder les deux fils c’est un peu sportif.

    Une solution aurait été de couper carrément en dessous les deux fils (rouge et marron) car je les ai complètement remplacés.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Voici le lieu ou il va falloir maintenant usiner à la volée via une mini perceuse.

    J’ai utilisé : disque à tronçonner, fraise droite et fraise trapézoïdale.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Repérage des fils de couleurs pour le raccordement du moteur.

    Vous verrez que cela n’a pas grande importance dans la mesure où j’ai mis un connecteur rapide qui permet d’inverser la connexion si le moteur tourne dans le mauvais sens.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Voici une première vue de la remotorisation.

     

     

    -          Un moteur acheté chez CONRAD (merci Nicolas) référence : 244171

     

    -          Un engrenage droit 23 dents module 0.4. Certes ce n’est pas l’idéal car le pignon récepteur n’est pas à denture droite mais apparemment cela donne d’assez bon résultat. Référence CONRAD : 237710

     

     

    Une plaque de circuit imprimé faisant le support

    Remotorisation de mon pont transbordeur

     

    1-      Il faut pratiquement tout supprimer en faisant attention de ne pas attaquer ce qui protège l’arbre de transmission situé en dessous (voir flèche). Seul la partie gauche, en particulier la fixation sera gardée (voir les autres photos qui permettent de voir mon usinage). Par contre la fixation droite va disparaître et il faudra en refaire une.

    2-      Créer le dispositif de fixation (une glissière) de la plaque support du nouveau moteur.

    J’ai utilisé à droite (A) du profilé EVERGREEN 6x6, et à gauche (B) du 4x6. Cela a été collé à la cyanolite.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Faire de même de l’autre coté.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Remarquer bien la position des pièces A. Elles sont en butée sur les anciens supports des paliers des engrenages. Cela vous donne donc la même positon des deux cotés.

    La difficulté est de les mettre bien verticales. D’un coté c’est assez facile car il y déjà une sorte de glissière. De l’autre coté je l’ai fait au réglet.

    La cabine assurant aussi le maintien de l’ancien moteur doit être usinée : il est nécessaire de presque tout retirer.

    Seul des zones très intéressantes qui permettent de remettre la cabine parfaitement sur l’ensemble « moteur » seront gardées.

    Le moteur étant plus gros (surtout l’ensemble réducteur) il est nécessaire d’usiner la cabine par le dessous. Au disque à tronçonner cela permet de faire un « creux » arrondi centré sur la cabine.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Remise en place de deux fils neufs pour le moteur.

    Mais j’ai aussi souhaité mettre un éclairage cabine.

    Pour cela j’ai aussi mis deux fils (jaune sur « les rails »: lamelles de contacts avec les deux flèches.

    ATTENTION : cette lamelle est soudée par point sur les rails. Les rails sont insoudables ! Donc il est ABSOLUEMENT nécessaire de faire TRES ATTENTION à cette lamelle.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

     

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Donc 4 fils arrivent maintenant dans la partie motorisation.

    Ces fils passent tout simplement par le trou d’origine.

    Sur cette photo vous voyez un peu mieux l’usinage à faire.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Soudure des deux connecteurs. Deux solutions pour isoler les fils qui sont soudés :

    1-      Mettre de la gaine thermo rétractable.

    2-      Mettre un  peu de pistolet à colle.

    J’utilise ces deux moyens selon l’usage.

    Les connecteurs sont des connecteurs pour circuit imprimé au pas de 2.54. comme j’utilise beaucoup ce type de connecteurs, j’achète des barrettes sécables que je coupe à ma convenance.

    Selectronic références : mâle 0425, femelle 1585

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Voici la nouvelle fixation. Pour moi cela été réalisé dans un bout de PVC, collé à la cyanolite et usiner à la fraise pour adaptation, en particulier pour que l’engrenage puisse passer.

    Pour le perçage j’ai effectué un trou en remettant la cabine  afin que les trous soient l’un en face de l’autre.

    Ensuite agrandissement de l’un puis de l’autre.

    Vissage de la vis avant assemblage pour faire de pseudo taraudage dans le PVC. J’ai effectué cette opération en mettant un peu de graisse.

    J'ai par la suite mis une fixation supplémentaire dans l'autre angle (flèche verte).

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Eclairage à l’aide d’une LED jaune.

    Comme l’ensemble est raccordé sur les rails, il est nécessaire :

    -1 : de mettre une diode (attention au sens par rapport à la LED),

    -2 : Une résistance : J’avais mis en premier une 1.2 kohms, mais comme elle chauffait un peu trop à mon goût, j’ai modifié pour mettre une 2.2 kohms.

    Les fils sont cachés en bordure du vitrage puis descendent entre les deux vitrages (voir flèche).

    Il est nécessaire selon la taille des fils de réduire un peu la dimension du vitrage.

    Je n’ai pas voulu utiliser du fil fin émaillé pour une question de solidité vis-à-vis du connecteur.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Souder ensuite le connecteur

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Mettre en place le pont mobile sur sa plaque.

    Procéder de façon inversée qu’au début du démontage.

    Bien vérifier que l’arbre transversal permet une translation parallèle (vérification avec un réglet par rapport au bord fixe).

    Vérifier que la translation à la main se passe bien.

    Mettre le pont en butée extrême (position transport photo A).

    Mettre en place le moteur, le raccorder. Raccorder le connecteur « lampe cabine » et remettre la cabine.

    J’ai placé un petit joint mousse pour appliquer correctement le moteur (voir flèche). Celui doit appuyer sur la plaque de circuit imprimé.

    J'ai ajouté un autre point de fixation qui n'est pas sur la photo, mais qui a amélioré le contact mécanique entre l'engrenage du moteur et l'engrenage du pont (dans l'angle indiqué par la flèche blanche)

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Procéder aux essais :

    1-      Sens du moteur … !

    2-      Vous allez trouver que le moteur va trop vite. Il faut alors le sous alimenté. J’ai mis (je n’avais que cela en stock) 3 Resistances 1W en parallèle sur le fil marron de l’alimentation (pas le marron alimentation des rails !). Ces résistances ont été ensuite placées sous la planches.

     

    Le fonctionnement est souple moins bruyant et le déplacement est plus rapide.

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Image ambiance ….

     

    Remotorisation de mon pont transbordeur

    Merci de m’avoir lu et bon courage pour votre modification. 

    Des questions, des interrogations, prière de me contacter et je ferais en sorte de vous répondre rapidement.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :